A lire en priorité

« La lecture apporte à l’homme plénitude, le discours assurance et l’écriture exactitude. » (F. Bacon)

Pour bien commencer l’année de terminale

« Quand une lecture vous élève l’esprit, et qu’elle vous inspire des sentiments nobles et courageux ; ne cherche pas une règle pour juger l’ouvrage ; il est bon, et fait de main d’ouvrier. » (Jean de La Bruyère)

Albert Jacquard, Petite philosophie à l’usage des non philosophes, Livre de poche

Jostein Gaarder, Le monde de Sophie, Collection Points

Bertrand Vergely, Les grandes interrogations philosophiques, Les essentiels de Milan

F. Alcquié , Qu’est-ce que comprendre un philosophe ?, Editions La table ronde

Platon, Apologie de Socrate (GF) : une défense de la philosophie face à l’opinion et aux passions sociales.

Alcibiade majeur : qu’est-ce que se connaître soi-même ?

Hippias majeur : sur l’exemple de la beauté, qu’est-ce que définir, penser, raisonner ?

Gorgias : les usages de la pensée et du langage (dominer ou connaître ?) ; la justice n’est-elle qu’un rapport de forces, une convention arbitraire ? Ah, ces sophistes.

La République, livre vii (Folio) : l’ignorance est une prison qui nous garde à l’écart de la réalité et de nous-mêmes. (Vous connaissez Le Conformiste, d’Alberto Moravia ?)

Le Banquet (trouvez l’édition illustrée Bréal, « La petite bibliothèque de Joann Sfar »)

Epicure, Lettre à Ménécée : quels rapports entre nos désirs, la raison, la liberté et le bonheur ?

Epictete, Manuel (GF, avec les Pensées pour moi-même de l’empereur Marc-Aurèle) : La morale stoïcienne, être une forteresse imprenable.

René Descartes, Discours de la méthode : le rôle du doute dans la recherche de la vérité ; pour construire l’édifice de la connaissance, il faut une vérité fondamentale inébranlable.

Méditations Métaphysiques, I et II : et si tout n’était qu’illusion ? comment puis-je le savoir ?

David Hume, Enquête sur l’entendement humain (GF), surtout sections II,III, IV, V, VII : les sources et les limites de notre pouvoir de connaître.

Baruch Spinoza, L’Ethique, Appendice à la première partie : superstition et liberté ; les croyances fausses nous attristent, et n’ont rien à voir avec les connaissances rationnelles.

Emmanuel Kant, Qu’est-ce que les Lumières ? (GF) : que veut dire être majeur ? Penser, est-ce se couper (même momentanément) de la société, des autres ? La liberté de pensée.

Critique de la Raison pure, Préface à la seconde édition : les pouvoirs et les limites des différentes formes de la pensée et de la connaissance.

Bertrand Russell, Problèmes de philosophie (Payot), surtout le ch. 1 : connaissance et expérience. Un modèle de clarté dans la réflexion.

Voir en ligne : Blog de philosophie avec tous les cours en ligne