Prix J. de Romilly 2012

Epicure
Epicure

Etude d’une notion philosophique grecque : le « tetrapharmakos », en lien avec les notions au programme de philosophie de terminale, dans le but d’approfondir l’étude du texte de lecture suivie : la Lettre à Ménécée d’Epicure.

Le mot « tétrapharmakos » est un terme grec. Il est composé du préfixe « tétra » qui signifie « quatre » et du suffixe « pharmakos » que l’on peut traduire par remède.

Nous nous sommes demandés si le « tetrapharmakos » qui traduit en quatre propositions fondamentales la pensée épicurienne n’est pas en fait la base d’un savoir philosopher, d’une philosophie du bonheur. Un « savoir philosopher » qui apprend à chacun à comprendre sa condition et sa place d’humain, donc de soigner son âme. Il s’agissait pour les élèves de montrer que comme pour le mythe de la caverne proposé par Platon, philosopher peut se définir comme un travail sur soi ou un effort pour vivre mieux et être plus heureux.

Nous avons essayé de montrer le plus largement possible, sous forme de web mobile, que « la philosophie est une vraie médecine de l’âme » comme le soutenait Cicéron.

Pour en savoir plus : [http://www.lyc-rosaparks-montgeron….]

Voir en ligne : Web mobile